Projet ASTER

Au Sénégal, la convention de cession et d’assistance pour l’implantation du progiciel ASTER au sein de la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor a été signée, le 22 octobre 2004, entre Son Excellence l’Ambassadeur de France au Sénégal et M. le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances.

I- Les structures chargées de la conduite du Projet

Pour assurer la conduite du Projet, des structures spécialisées ont été mises en place par le Ministère de l’Economie et des Finances.

1.1- Le comité de pilotage

Structure ministérielle par essence, le comité de pilotage a pour vocation principale d’assurer la coordination et le contrôle de la bonne exécution du projet. Elle définit les grandes orientations, impulse le projet et valide les choix proposés. Il est également chargé de veiller au respect du planning des réalisations des différents objectifs.

Présidé par le Secrétaire général du Ministère de l’Economie et des Finances, ce comité de pilotage regroupe en son sein, avec la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor, toutes les autres directions susceptibles d’être concernées, directement ou indirectement, par l’implantation d’ASTER.

1.2- Le comité de projet

Il s’agit d’un comité interne regroupant les différentes directions et services concernés de la DGCPT et ayant pour objectif principal d’assurer l’exécution du plan d’action arrêté par le comité de pilotage et de proposer des orientations allant dans le sens de l’optimisation de l’utilisation du progiciel ASTER. A ce titre, le comité de projet est chargé :

- de l’élaboration des plans d’action nécessaires au bon déroulement du Projet ;

- du suivi de l’avancement technique du Projet ;

- du suivi et de la supervision du paramétrage ;

1.3- L’équipe de projet

Il s’agit d’une équipe composée d’informaticiens et de cadres fonctionnels du Trésor et chargée, sous la direction d’un coordonnateur national, d’assurer au plan opérationnel, toutes les tâches nécessaires à l’implantation du progiciel.

II- Les travaux réalisés dans le cadre de l’implantation du progiciel

Les principaux travaux réalisés peuvent être regroupés autour des axes ci-dessous :

- le paramétrage comptable du progiciel ;

- la formation des utilisateurs ;

- le déploiement du progiciel dans les différents postes comptables ;

- l’interfaçage entre le progiciel ASTER et l’application SIGFIP.

2.1- Le paramétrage comptable du progiciel

Le paramétrage comptable initial du progiciel a été effectué, sans difficultés majeures et dans les délais prescrits par le chronogramme, conformément aux procédures et à l’organisation comptable actuellement en vigueur au Sénégal.

Le paramétrage comptable est une activité dynamique qui se poursuit de façon périodique, chaque fois que des modifications interviennent sur la structure du cadre comptable ou sur l’organisation du réseau comptable (création de nouveaux comptes ou ouverture de nouveaux postes comptables, par exemple).

2.2- La formation des utilisateurs

Les différents acteurs intervenant, au niveau des postes comptables, dans le processus de tenue de tenue de la comptabilité de l’Etat ont été formés aux procédures de passation des écritures dans le progiciel. Cette activité de formation a été pour l’essentiel menée de manière itinérante, au moyen de séminaires organisés sur l’ensemble des régions du Sénégal. Un Guide utilisateur a été confectionné et mis à la disposition de tous les agents et responsables intervenant dans le processus de tenue de la comptabilité.

2.3- Le déploiement du progiciel dans les postes comptables

En exécution du Plan d’action, la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor vient de parachever le programme de déploiement du progiciel ASTER sur toute l’étendue du réseau des postes comptables du Sénégal.

En effet, ASTER a été déployé sur l’ensemble des douze (12) postes comptables supérieurs que compte la DGCPT, à savoir :

- la Trésorerie générale ;

- la Recette générale du Trésor ;

- la Paierie générale du Trésor ;

- l’ensemble des neuf (09) Trésoreries paieries régionales.

En sus de ces postes comptables supérieurs, le progiciel a également été déployé sur l’ensemble des trente (30) postes secondaires situés à Dakar et dans les autres régions de l’intérieur ; les Perceptions et les Recettes perceptions municipales.

2.4- La réalisation de l’interface entre ASTER et SIGFIP

Au Sénégal, la réalisation de l’interface entre le progiciel ASTER et l’application SIGFIP de la Direction générale des Finances a permis de réaliser un pas décisif vers l’objectif de mise en place d’un véritable système d’information axé sur la « Dépense » et prenant parfaitement en charge les besoins et attributions des ordonnateurs et des comptables principaux de l’Etat.

Réalisée grâce à une collaboration très étroite avec les services techniques concernés, l’interface SIGFIP/ASTER est actuellement fonctionnelle à la Paierie générale du Trésor, poste comptable supérieur situé au niveau national et assignataire de la plus grande partie des dépenses budgétaires de l’Etat.

Ce même dispositif d’interface est en cours d’implantation sur l’ensemble des Trésoreries paieries régionales chargées d’exécuter les dépenses budgétaires nécessaires au fonctionnement des services de l’Etat disséminés à l’intérieur du pays.

III- La mise en exploitation du progiciel ASTER au sein des postes comptables du Trésor

A la suite de la généralisation du déploiement et des tests organisés en 2009 sous le régime de la « double commande », la mise en exploitation officielle du progiciel ASTER au sein des postes comptables a démarré depuis juillet 2010.

Depuis lors, les acquis suivants ont été enregistrés :

- Saisie directe des opérations comptables dans ASTER dans tous les postes comptables du Sénégal ;

- Mise en œuvre du système de la centralisation automatique des opérations des comptables secondaires grâce au fonctionnement du Module d’Echange Standard d’ASTER ;

- Prise en charge automatique des mandats chez le Payeur général du Trésor grâce au dispositif d’interface mis en place ;

- Edition des balances générales des comptes de chaque poste comptable ;

- Edition des balances consolidées des comptables principaux de l’Etat ;

- Edition de la balance nationale des comptes du Trésor.

Conclusion

La mise en exploitation effective du progiciel ASTER nécessite, comme toute application informatique, la mise en œuvre de mesures d’accompagnement à même d’assurer sa pérennité et son adaptabilité à tous les changements susceptibles d’intervenir au niveau de son environnement institutionnel et des dispositions législatives et règlementaires.

Le nouveau cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’UEMOA induit, en ce qui concerne le système comptable applicable aux Etats membres, des changements d’options devant influer, à coup sûr, sur le paramétrage comptable déjà réalisé.

Il s’agira d’un travail complémentaire qui ne pose a priori pas de difficultés majeures, qui pourrait nécessiter à l’exécution, une formation complémentaire des agents fonctionnels chargés du paramétrage comptable.

Multimédia
Newsletter