Certification et dématérialisation : le trésor public à l’ère moderne

Le stand du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) qui a servi de cadre pour un panel organisé par la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) à la 26e édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK) a refusé du monde, ce mercredi 27 décembre 2017.

Le Panel présidé par le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, qui a ses côté le Conseiller technique du Directeur général du Budget (DGB) comme modérateur a vu la participation des directeurs, chefs de services du Trésor et des férus des finances publiques.

Le Directeur de l’Informatique a ouvert le bal en présentant une communication axée sur les efforts de dématérialisation du Trésor public pour mieux servir les usagers. Monsieur Saloum DIOP, après avoir rappelé le contexte de la dématérialisation, est revenu sur les efforts déployés en matière d’infrastructures techniques notamment la réhabilitation et la mise aux normes de la salle des serveurs, la reprise des installations techniques des guichets de la Recette générale du Trésor et des postes comptables.

Pour conclure, le Directeur de l’Informatique a souligné que « les défis actuels de la dématérialisation des procédures au Trésor public constituent l’ensemble des challenges et difficultés auxquels la DGCPT doit faire face pour maintenir les efforts jusque-là consentis dans ce domaine et aller vers la notion de « bureau sans papier ou celle de « full démat ».

A sa suite, l’assistance a eu droit à une présentation de Madame SALL Ndèye Arame Fall relative à la certification Iso 9001 version 2015 de la Recette générale du Trésor (RGT). Une première dans l’histoire de l’administration publique sénégalaise. Madame le Receveur a brillamment présenté la norme, dégagé le processus de certification avec un focus sur la satisfaction des clients avant de revenir sur ses avantages. Elle informe que le processus de certification permet d’avoir une culture de la mesure pour aller vers l’amélioration des services.

Nos deux présentateurs ont, de façon pertinente, répondu aux questions des participants au panel.

A la clôture du panel, le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor a annoncé la mise en place, en 2018, l’élargissement du processus de certification à d’autres administrations sous sa dépendance, en l’occurrence la Direction de la Dette publique (DDP). L’objectif consiste à, à terme, à faire certifier tous les services et toutes leurs procédures à la grande satisfaction des usagers, a annoncé le Directeur général.

M. Cheikh Tidiane DIOP précise, cependant, que « le défi n’était pas de certifier mais de l’être et de le demeurer, afin de faire en sorte que les autres structures de l’administration du Trésor soient certifiées ».

Il a fait savoir que la certification de la RGT « représente une grande fierté car elle s’inscrit en droite ligne vers des objectifs fixés par les plus hautes autorités à savoir la prise en charge des préoccupations des usagers, en orientant les actions vers les résultats et l’amélioration de l’offre des services.

Et le Directeur général d’ajouter : « cette certification, en plus de nous satisfaire, pour la rigueur, l’intégrité et la transparence des processus de notre métier, revêt un aspect très particulier du point de vue de la qualité des services offerts aux usagers ».

Quant à la dématérialisation, M. DIOP souligne qu’elle est une réelle opportunité pour l’administration en termes de temps et de gain. Selon le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, « la dématérialisation entraine aussi un meilleur suivi et une meilleure traçabilité des documents, notamment pour les personnes travaillant à distance ».

Multimédia
Newsletter